Alice Deschamps

Suite à l’achèvement de mon baccalauréat en philosophie à l’UQAM, je poursuis une maîtrise en philosophie sous la direction de Mauro Rossi, toujours à l’UQAM.

Mes intérêts de recherche se situent présentement en métaéthique, plus précisément en épistémologie morale. La philosophie politique et la philosophie féministe restent des champs d’intérêt distinctifs de ceux-ci. Ils se sont d’ailleurs manifestés de diverses façons, soit par mon implication étudiante (déléguée aux communications au baccalauréat actuellement présidente des cycles supérieurs) ou avec la création d’un comité féministe intercycle.

Mon mémoire portera sur les objections que pose le désaccord moral à la thèse du réalisme moral. Si le réalisme moral est vrai, il semble alors que des agents rationnels et pleinement informés des faits non-moraux impliqués ne défendraient pas des positions morales incompatibles. Il semble que certains arguments anti-réalistes posent de sérieux problèmes au réalisme moral et tendent en faveur du relativisme moral (une position avec laquelle j’avoue courtiser davantage).

Parallèlement à mon projet de recherche, il est important pour moi de me détacher du « Armchair Philosophy ». Je tiens à ce que mon projet de mémoire permettre de rendre compte de certaines théories empiriques, socialement et politiquement encrées.